Semaine 8 - la critique

Du 7 mars au 25 avril, c'est la troisième saison du MOOC DraftQuest ! Pour poser vos questions ou échanger avec les autres participants, c'est ici.
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 216
Inscription : 07 Mars 2015, 23:21

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Sturm » 01 Mai 2015, 11:23

Saule a écrit:je rappelle à ceux qui veulent me lire que le livre fait plus de 400 pages ;)

Saperlipopette... 400 pages !!! :o lol Bah faut être motivé dis donc... Surtout quand on sait qu'il reste deux tomes derrière... mdr
Ah la la si moi aussi j'pouvais ne pô procrastiner... :cry: lol

Saule a écrit:Je demanderai en revanche sans doute à mes béta-lecteurs de répondre (à posteriori de la lecture) à quelques questions, qui auront surtout pour but de vérifier mon travail d'exposition (par exemple pour vérifier que certains mots de vocabulaire inventés ont été bien compris, que l'ambiance d'un lieu a été bien rendue, etc.). Cela dans l'optique de l'écriture du tome 2.

Bah pourquoi attendre que cela serve pour le tome 2 quand cela peut déjà servir au tome 1 ???
Ne pas oublier que si tu pars sur trois tomes il faut que tu blindes le tome 1 de manière à accrocher ton lecteur... La relecture doit surtout servir pour rectifier les défauts de ton premier tome... Ou alors c'est considérer son premier tome comme un brouillon visant à améliorer le suivant... Risqué si le lecteur n'adhère pas dès le premier tome...
Pour ce qui est de ton premier round, j'avais effectivement eu du mal avec certains termes non expliqués... Mais surtout j'avais eu du mal à comprendre le début... C'est en lisant quelques exercices que j'ai compris après que le perso du début n'était pas un personnage de l'histoire racontée... :? En tout cas dans le tome 1... Du coup c'est un peu perturbant qu'il ne soit pas présenté parce qu'on le confond avec le personnage principal ensuite... Bon après c'est sûrement volontaire... Il s'agit peut-être du fameux enfant !!! :mrgreen: lol Hannnn z'ai p't'être spoilé le tome 3 !!!!! :shock: mdr
Bon j'le lirai p't'être pô en béta-lecteur mais pourquoi pô une fois publié !!!! Avec dédicace hein !!!! :mrgreen: lol
-----
Ma super quête : Entre deux rives c'est ici => http://www.draftquest.fr/campaigns/sturm-drang/entre-deux-rives <= ou là hein !!!
- - - - - -
Ma note d'intention : http://www.draftquest.fr/exercises/note-d-intention/sturm-drang

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 146
Inscription : 06 Mars 2015, 21:31

Re: Semaine 8 - la critique

Message par misslyam » 04 Mai 2015, 06:23

toujours pas fait le dernier exercice...je suis en retard sur mon écriture aussi...

je suis très ambivalente pour la relecture...je ne pense pas que j'aurai fini le 1er jet donc il me semble que cela serait prématuré dans mon cas de demander des critiques...je vais essayer d'avancer le plus que je peux les prochaines semaines et on verra bien où je serai rendue ! :D

Saule j'aimerais bien te relire sinon ! 8-)

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 324
Inscription : 25 Septembre 2014, 07:25

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Saule » 04 Mai 2015, 13:45

misslyam a écrit:Saule j'aimerais bien te relire sinon ! 8-)


Oh, mais tous ceux qui voudront le pourront, ne t'inquiètes pas !
:D
Plus je peux recouper d'avis, mieux ce sera, et merci d'avance à celles et ceux qui se montrent intéressés (ça fait sacrément plaisir :oops: :))
Stéphane Arnier (alias Saule)
Page web de ma série : http://www.memoiresdugrandautomne.com
Mon blog d'auteur : https://arnierblog.wordpress.com/
Rejoignez-moi sur Twitter ! https://twitter.com/s_arnier

Message(s) : 39
Inscription : 18 Avril 2015, 16:20

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Hurlevent » 06 Mai 2015, 10:01

Merci Lisadelmey pour la grille de lecture.

Sturm & Drang a écrit:
muzu a écrit:Et vous quand vous lisez un texte, qu'est ce qui fait qu'il vous plait?

Bah l'écriture, l'histoire, les personnages... :D
Pour ma part, il faut au moins qu'un des points cités ci-dessus soit très bien traité...
De bons personnages peuvent faire oublier une histoire bancale, une bonne histoire peut faire oublier des personnages peu approfondis...
Une belle écriture peut tout faire oublier... Etc...
Si tout est bien traité c't'un chef d’œuvre !!!!! :mrgreen: lol
Une histoire originale servie par des personnages inoubliables et mise en valeur par une plume agréable...

Quand j'évalue d'autres textes, je me fie à l'instinct... J'ai déjà jugé des romans ainsi que des nouvelles au sein de divers jury...
Et dans ces cas j'examine aussi bien l'écriture que le travail effectué...
Concernant l'écriture je distingue rapidement en quelques lignes ce qu'il en est... J'apprécie notamment les écrivains qui s'écoutent écrire...
Concernant le travail effectué, c'est au fil de l’œuvre que j'en prends la mesure... Quand le travail est bien fait, celui-ci se devine mais ne se voit pas...
Lorsque celui-ci se voit, c'est rédhibitoire... :? J'ai déjà cité dans un autre post le cas de Constellation...
Certains diront que c'est bien écrit... Moi je vois juste qu'il s'agit d'un pompage d'articles de journaux de l'époque...
Je vois le travail quasi universitaire fait... Je vois un corpus (articles, Bio Cerdan, Neveu, Piaf)... Je vois de la réécriture d'articles surtout..
Quel intérêt ? Autant sortir un ouvrage réunissant tous les articles de l'époque, plus captivant, intéressant que ce plagiat journalistique...
Je passe le fait que l'auteur n'assume pas son travail... Travail documentaire mais afin d'éviter les critiques l'auteur présente celui-ci comme une fiction... :?
Pourquoi alors mettre une liste de toutes les victimes... ? Probablement pour gagner des pages, essayer d'insuffler de l'émotion inexistante tout le long de l’œuvre...
Je passe la manière de gonfler l'ouvrage avec des copies de lettres ou encore l'insertion de pages vierges entre chaque chapitre qui de plus sont courts et donc nombreux...
3 pages de chapitre = 1 page vierge qui suit... En somme 1/4 à 1/3 du livre que vous achetez n'est que du vent...
Je passe aussi les nombreuses énumérations qui n'ont visiblement qu'un seul but, remplir certains chapitres...
Des chapitres très courts qui m'amènent à penser que l'auteur a fonctionné par fiches pour chaque cas qu'il a fini par assembler sans les lier...
Je passe l'absence d'émotion dans ce livre... L'impression de voir l'écrivain devant son idée "Ah tiens le constellation s'est écrasé... Y'avait Cerdan et Neveu dedans, j'peux faire une histoire facile en reprenant les coupures de presse, etc. buzz assuré"
Je passe le travail d'amateur, lorsque celui-ci envoie un mail à un hypothétique descendant d'une des victimes et intègre celui-ci dans son livre visiblement sans aucune vérification... lol
Je passe l'absence d'émotion et d'intérêt de son voyage sur les lieux... Surtout quand on sait que celui-ci a été payé par l'éditeur après l'écriture du livre afin de donner un aspect plus personnel et émotif à l'histoire via un dernier chapitre... Ridicule...
Enfin c'tait son premier roman... Peut-être qu'il s'améliorera...
Si on reste sur les Goncourt, j'ai été déçu par Foenkinos et son Charlotte... Histoire intéressante, mais pour le coup écriture lassante... Il essaye d'ailleurs de justifier son écriture factuelle, phrases courtes et concises, successions de notes... par l'émotion qui l'étreindrait à chaque ligne... :roll: " A l'arrêt à chaque point. Impossible d'avancer. Nécessité d'aller à la ligne pour respirer..." 7 ans pour écrire ce livre qui au final n'est qu'un assemblage de toutes ses notes prises durant toutes ces années... Un travail de découpage... Bon pour sa défense, lui au moins est sincère dans l'émotion contrairement au précédent...
etc.
Bon du coup faut que je dise quel type de travail j'aime...
Disons alors qu'après les lectures précédentes quand je dois juger des livres comme L'amour et les forêts, je ne peux que dire un grand OUIIIIIIIIII !!!! :D lol
Un vrai travail sur l'écriture... Un roman qui parle de l'écriture... Qui parle de l'écrivain...
Un écrivain qui apparaît entre chaque ligne... Une histoire que l'on imagine réelle... Rien que par le nom du personnage "Ombredanne" (Ombre d'Anne) toujours associé au prénom du personnage principal... Tandis que son mari n'est identifié que par son prénom et jamais par son nom...
De la subtilité, de la sensibilité, de l'émotion, des métaphores, symboles, contes... Villiers de l'Isle Adam... L'Agrément inattendu...
Vrai travail sur l'écriture, l'auteur citant même un texte de Villiers de l'Isle Adam en chapitre... Le faisant sien... que le lecteur lit sans se rendre compte immédiatement qu'il s'agit d'un texte d'un autre auteur... Emprunt du style...
Hymne à l'écriture sous toutes ses formes et même informatiques... De bons dialogues Meetic... :D lol
Rapport écrivain-livre / Personnification du livre... Comme l'ultime trace de l'écrivain...
Enfin voilà, il y a des livres qui sont aboutis et face auxquels on ne peut que s'incliner...

Pour résumer quand même je dirais que je fais attention à deux choses... Qu'un livre se lise bien... Facilité de lecture... Cela passe par le rythme, le choix des mots, la ponctuation, etc. Et d'autre part qu'un livre fasse sens au lecteur...

Voili voilou, question compliquée que la critique...
Je dirais qu'un écrivain doit toujours savoir pourquoi il écrit telle phrase...
Un premier jet est un chemin que l'on trace au hasard... On zigzague... On tâtonne.... On fait demi-tour... On change de trajectoire...
La critique revient à choisir la route définitive que l'on va goudronner...
Toujours savoir pourquoi l'on a tracé cette route...

Sturm & Drang, je partage tes avis de lecture. Oui à "L'amour et les forêts" d'Eric Reinhart et non à Constellation! Dans quel post peut-on lire les critiques littéraires?


Comme toi, David Meulemans formule a un moment l'idée qu'un bon roman c'est une bonne histoire, un bon personnage servis par un bon ton.

J'ai trouvé dans les cours et sur le forum de nombreux conseils pour soigner l'histoire et les personnages mais très peu de choses sur le ton, l'écriture et le style.
J'ai fait une recherche avec le mot-clef "style" sur le forum mais ce mot est trop basique pour entrer dans les critères de recherche.
En reprenant les cours, j'ai trouvé deux pistes pour travailler son style: la première est la pratique. L'exercice quotidien d'écriture permettrait d'acquérir aisance et qualité. La seconde piste, trouvée semaine 6 lors du cours sur la narration serait de trouver sa voix à travers celle du narrateur.

Sturm & Drang écrit:
"Quand je me critique je m'arrête à chaque phrase, chaque mot, je lis à l'oreille, fais attention aux divers sens possibles, aux champs lexicaux, etc.."
Avez-vous des conseils pratiques pour travailler votre style? Peut-on conceptualiser aussi cette partie de l'écriture? Comment travaillez-vous le rythme de vos phrases, la ponctuation? Quelle utilisation faîtes-vous des adjectifs, des adverbes, des comparaisons?
Sur un texte long, je rencontre des difficultés sur le style et je suis à l'écoute de toutes vos astuces.

Message(s) : 1
Inscription : 06 Mai 2015, 10:27

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Andy » 06 Mai 2015, 10:36

muzu a écrit:Bonsoir,

J'ai suivi les cours du mooc en "auditeur libre" sans faire les devoirs ou du moins, sans les partager. J'ai découvert le mooc alors qu'il avait déjà commencé. J'ai toujours été curieuse de suivre des cours "d'écriture créative" mais sans y croire vraiment. Pardon, mais je craignais de me tomber sur quelque chose de très scolaire qui ne me conviendrai pas. J'ai beaucoup apprécié de suivre ces cours, déjà parce que j'aimais bien voir David Meulemans parler au milieu de tous ces livres (très impressionnant, est-ce un décor ou bien cet endroit sublime existe-t-il vraiment?) et puis certains éléments du cours m'ont vraiment permis d'avancer. Trois points pour moi ont été essentiels: la notion d'enjeu interne, l'idée de rendre chaque scène spectaculaire et l'idée que le texte ne dépend que de nous et que c'est à nous de le rendre, le meilleur possible.
J'avais un projet d'histoire déjà bien avancé, en phase de réécriture et les cours m'ont ouvert des pistes de réflexion. J'ai retravaillé sur chaque personnage. J'ai découpé mon texte en scènes et j'ai cherché pour chacune d'elle, un titre, ce qui se passait dans la scène, les changements à l'issue de la scène et l'enjeu, la source de la tension.
Pour cette "phase critique" ce sont tous les cours qui me viennent en aide à présent pour aborder cette tâche que je ne savais plus par quel bout prendre. Je n'ai pas de formation littéraire et je ne me sentais pas légitime dans le domaine de l'écriture. J'enviais ceux qui avaient été élevés dans les livres mais je mesurais tout ce qui nous séparait, leur éducation, leurs idées et la langue qu'ils parlent. Il me semble qu'avec ces cours, avec du travail, la frontière entre eux et moi s'amenuise et que je pourrais y arriver.
En tous cas, grand merci à David Meulemans et son équipe pour ces cours.
J'ai lu plusieurs rounds sur Draft Quest et je félicite les participants pour leur aisance de plume. J'ai hâte de les lire encore.
Bon chemin à tous,
Muzu


06/05/2015
Bonjour à tous !
Je voulais également féliciter David qui a su présenter ses cours de fiction simplement, clairement et avec humour.
Cela a permis de débloquer des zones d'ombres et de reprendre avec plus de méthodologie mes premiers jets.
J'avais fait un stage de 3 semaines Afdas et j'avoue que je n'avais pas tout compris.
Merci encore !

Message(s) : 20
Inscription : 13 Mars 2015, 03:18

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Herve BKK » 07 Mai 2015, 01:40

Bonjour Muzu,

(Attention : je ne suis pas un professionnel ni un écrivain quotidien)

Concernant le style : j'ai l'impression que c'est quelque chose de personnel... qui se travaille

Donc pour votre : "Sur un texte long, je rencontre des difficultés sur le style et je suis à l'écoute de toutes vos astuces."
Si votre problème est : je n'arrive pas à maintenir un style cohérent et constant... alors c'est à la réécriture que vous pourrez rectifier le tir du style.
Mais est-ce cela votre problème ?

Pour vos : "Avez-vous des conseils pratiques pour travailler votre style? Peut-on conceptualiser aussi cette partie de l'écriture? Comment travaillez-vous le rythme de vos phrases, la ponctuation? Quelle utilisation faîtes-vous des adjectifs, des adverbes, des comparaisons?"

Si vous recherchez un style... je ne peux rien répondre, car c'est personnel... au pire... lisez(livre)... ou écoutez(musique, de plus en plus les auteurs citent leur play-list ayant guidé leur écriture)... ou voyez(film)... ce qui pourrait vous inspirer un style d'écriture (en mode copié-collé ?)... Au Chili, j'avais un vieux voisin poète qui n'arrêtait pas d'écrire et de créer... et aussi de lire les autres... "pour enrichir mon style", m'a-t-il avoué... sur le coup, ça m'a effrayé... mais voilà, parce que cétait lui... parce que j'étais moi (débutant)... et je pense qu'il avait raison, maintenant que je vous lis !

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 101
Inscription : 04 Mai 2014, 20:17

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Lis H » 07 Mai 2015, 10:39

le style n'est ce pas la petite musique intérieure, la marque de fabrique, le rythme de notre pensée, le vocabulaire de notre langage?

est ce que l'idée de le travailler n'est pas déjà s'en éloigner?
L'inspiration :une jolie phrase, un souffle; savoir aller chercher son souffle.

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 216
Inscription : 07 Mars 2015, 23:21

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Sturm » 07 Mai 2015, 23:24

Andy a écrit:Je voulais également féliciter David qui a su présenter ses cours de fiction simplement, clairement et avec humour.
(...) J'avais fait un stage de 3 semaines Afdas et j'avoue que je n'avais pas tout compris. Merci encore !

Viiiii merci à David pour ses vidéos !!! En fait faudrait que le mooc soit sponsorisé par les organismes de formation... lol

muzu a écrit:Sturm & Drang, je partage tes avis de lecture. Oui à "L'amour et les forêts" d'Eric Reinhart et non à Constellation! Dans quel post peut-on lire les critiques littéraires?

Oups ze sais plus... :? Mais j'ai résumé ici ce que j'en pensais... :D
Si déjà tu partages mes avis de lecture c'est que tu as un grand sens littéraire !!!! :mrgreen: lol Vi vi z'aime bien lancer des fleurs (vi à moi-même également... :D ) lol

muzu a écrit:Comme toi, David Meulemans formule a un moment l'idée qu'un bon roman c'est une bonne histoire, un bon personnage servis par un bon ton.
J'ai trouvé dans les cours et sur le forum de nombreux conseils pour soigner l'histoire et les personnages mais très peu de choses sur le ton, l'écriture et le style.
J'ai fait une recherche avec le mot-clef "style" sur le forum mais ce mot est trop basique pour entrer dans les critères de recherche.
En reprenant les cours, j'ai trouvé deux pistes pour travailler son style: la première est la pratique. L'exercice quotidien d'écriture permettrait d'acquérir aisance et qualité. La seconde piste, trouvée semaine 6 lors du cours sur la narration serait de trouver sa voix à travers celle du narrateur.


Ah la question du style... Comme le dit hervé c'est quelque chose de personnel... propre à chacun...
Le style c'est un peu comme la signature vocale d'un chanteur...
C'est ce qui fait qu'on arrive à distinguer un auteur parmi de nombreux autres...
Le style est constitué de divers éléments... tout comme une signature vocale est constituée d'un timbre de voix, d'une intensité, d'une maîtrise...
Une même chanson peut-être chantée par 10 chanteurs différents sans que l'on puisse pour autant reconnaître un seul des chanteurs qui la chante...
Tandis qu'un seul chanteur peut chanter cette même chanson et dès la première note être reconnu...
De même certains chanteurs iront jusqu'à s'approprier la chanson...
Il en est de même en écriture... Certains écrivains possèdent une même manière d'écrire, ne se distinguent pas aisément des autres... Tandis que d'autres ont des plumes reconnaissables entre tous... poétiques, joueuses, précises, émotives...
Tout comme le chanteur que l'on reconnaît dès la première note... Il existe des auteurs que l'on reconnaît dès les premières phrases...
Ci-dessus je disais que tu avais un grand sens littéraire si tu distinguais "L'amour et les forêts" de "Constellation"... Bon c'tait un peu d'humour mais pô faux pour autant... lol
Tous les goûts existent bien évidemment... Je ne doute pô que l'on puisse aimer l'histoire de Constellation... Mais il s'agit juste d'histoire...
Le fait de préférer L'amour et les forêts à Constellation c'est déjà privilégier l'écriture à l'histoire...
Constellation est une "belle" histoire (autant qu'un drame puisse être considéré comme beau) mais l'écriture est une écriture universitaire comme il en existe des milliers...
Quant à Reinhardt, il a une écriture beaucoup plus originale.. Plus personnelle... Plus reconnaissable...
Le style, c'est l'empreinte quasi digitale de l'écrivain...
Ce qui fait qu'on reconnaît sa plume...

Après est-ce que le style peut se travailler... ?
Herve BKK a écrit:Concernant le style : j'ai l'impression que c'est quelque chose de personnel... qui se travaille

elday a écrit:le style n'est ce pas la petite musique intérieure, la marque de fabrique, le rythme de notre pensée, le vocabulaire de notre langage?
est ce que l'idée de le travailler n'est pas déjà s'en éloigner?

Comme dit ci-dessus le style est composé de divers éléments... Certains inconscients...
Certains thèmes vont venir se greffer à vos textes sans que vous vous en rendiez compte par exemple...
Pour ma part, je pense qu'une partie du style peut se travailler aisément tandis qu'une autre plus inconsciente, intuitive, instinctive est plus difficile d'accès...

Effectivement une pratique quotidienne de l'écriture est un plus mais tout dépend de la manière dont on aborde celle-ci...
muzu a écrit:L'exercice quotidien d'écriture permettrait d'acquérir aisance et qualité

Aisance bien évidemment... Qualité ce n'est pas si certain... On aborde là l'aspect critique d'un texte...
On peut écrire quotidiennement mais si l'on ne regarde pas ses écrits d'un œil critique la qualité ne se gagnera pas si évidemment...
Exemple de l'autobiographie du norvégien Karl Ove Knausgaard par exemple, cité sur d'autres posts de ce forum... Un écrivain qui a fait 3000 pages de sa vie sans se relire...
Tous s'accordent à dire que c'est mal écrit... Pour autant, cela n'est pas dénué de style... A méditer donc...

Et comment obtient-on un œil critique sur ses écrits ?
Herve BKK a écrit:Au Chili, j'avais un vieux voisin poète qui n'arrêtait pas d'écrire et de créer... et aussi de lire les autres... "pour enrichir mon style", m'a-t-il avoué...

La réponse est citée ci-dessus !!! :mrgreen:
La lecture diverse et variée est la meilleure manière d'aiguiser son œil, son esprit, son imagination, sa plume...
Quand je disais ci-dessus qu'une partie instinctive de l'écriture était plus difficile d'accès.. Il s'agissait de cela...
L'expérience est la base de tout art... Pour être un bon écrivain, il faut avant tout être un bon lecteur...
Il existe bien évidemment des exceptions... Mais on parlait par exemple de Reinhardt...
A sa lecture, tout au long de son livre il y a une évidence... Il s'agit d'un écrivain qui aime les mots... Qui entretient une relation particulière avec le livre...
Qui le personnifie même...
Les meilleurs écrivains sont ceux qui ont un rapport au livre dès leur enfance quasi objet transitionnel... qui prend la place rassurante des parents...
Le livre est un refuge, les mots la matrice d'un monde créé de toute pièce...
Et avoir vécu dans la matrice est un avantage pour la comprendre et l'analyser... voire la reproduire... :mrgreen:
Pour revenir à ce que je disais, l'instinct de l'écrivain est le résultat de la somme de ses lectures...

muzu a écrit:Sturm & Drang écrit:
"Quand je me critique je m'arrête à chaque phrase, chaque mot, je lis à l'oreille, fais attention aux divers sens possibles, aux champs lexicaux, etc.."
Avez-vous des conseils pratiques pour travailler votre style? Peut-on conceptualiser aussi cette partie de l'écriture? Comment travaillez-vous le rythme de vos phrases, la ponctuation? Quelle utilisation faîtes-vous des adjectifs, des adverbes, des comparaisons?
Sur un texte long, je rencontre des difficultés sur le style et je suis à l'écoute de toutes vos astuces.


On peut travailler son style en analysant celui des autres évidemment... Analyser ce qui nous plaît chez les autres écrivains... Thèmes, formulations, mots, émotions...
Pour la question de savoir comment je travaille le rythme de mes phrases, la ponctuation... Hum... Je dis... je dis pô... ? lol
Le style est quelque chose de personnel... En cela révéler ce qui constitue le mien serait pas top top... lol Si d'autres après viennent à me copier... :cry: snif serais plus aussi orizinal moi !!!! :o lol
Bon comme suis zentil quand même... lol
Pour ma part j'ai fait de nombreux ateliers d'écriture... Toutes formes d'écriture... Romanesque, journalistique, scénaristique, poétique... Et certaines caractéristiques de ce qu'on pourrait appeler mon style se sont constituées lors de révélations... Il existe ainsi des moments dans l'écriture, au sein d'ateliers, d'exercices divers, de rencontres avec des auteurs où l'on a certains déclics... Genre le "Eureka" d'Archimède mais porté à l'écriture... :o lol Bien évidemment ces "déclics" je les garde pour moi hein !!! :mrgreen:
Après me concernant, je suis un passionné de littérature depuis tout petit... Je lis une cinquantaine de livres par an... J'ai compté tout à l'heure sur un autre post, cela fait autour de 20 000 pages... les transports en commun y sont pour beaucoup... lol Toujours un livre dans la poche... Tout genre de livre... Même en ce moment je suis entouré de livres... 18 sur mon bureau... 10 sur le meuble à ma gauche + 5 emprunts de la bibliothèque... 7 derrière moi... 16 en attente de lecture... :shock: lol
Autant dire que l'enfant et son livre comme objet transitionnel c'est largement moi... :? mdr
Pas étonnant que j'apprécie en cinéastes Hitchcock et Truffaut... Deux réalisateurs passionnés de littérature... Les deux se sont d'ailleurs rencontrés dans une librairie si je me souviens bien...
Les films de Truffaut sont d'ailleurs plein de livres, d'écritures... de la petite fille qui protège ses livres à la femme qui les jette (chez Truffaut femmes et livres sont en concurrence :D ), des métiers représentés, écrivains, journalistes, docteur rédigeant son journal (L'enfant sauvage)... Des thèmes Adèle H (<= fille de Victor Hugo... :roll: )... L'importance des lettres (Les deux anglaises...), sans oublier Fahrenheit 451 et la personnification des livres... Et je passe la vie de Truffaut...
Je pense que tout écrivain doit quelque part aimer Truffaut, cette sensibilité cachée dans ses films... Je parlais plus haut d'une partie inconsciente du style... Pour Truffaut par exemple, la voici... Elle trouve son origine dans le fait qu'il a été rejeté par sa mère... Celle-ci ne voulait pas qu'il fasse du bruit... Du coup il se réfugiait dans la lecture... Ses premières écoles buissonnières étaient pour aller lire les 3 mousquetaires, etc...
Enfin je m'égare mais c'est intéressant quand même... Une autre manière de voir ses films...
Donc je disais que j'étais passionné de littérature ce qui a forgé mon sens critique... A 20 ans on me nommait président d'un jury Goncourt de ma ville après avoir su démontrer que l'ouvrage qui me plaisait était le meilleur et démonter tous les autres... :D lol
Dans le même temps j'ai été sélectionné à intégrer l'atelier d'un écrivain prolifique, grâce à un acrostiche que j'avais fait...
"Vils et honnêtes hommes jaillirent de l'écrivain...
Illustres fantoches échappés de sa main...
"
Vous aurez compris l'acrostiche, c'est Victor Hugo !!! lol
Du coup mon style a aussi été forgé par mes lectures mais surtout mes préférences de lecture...
Dans ce cas-ci les pièces de Victor Hugo...
A lire certains auteurs comme Hugo on se berce d'une écriture...
A la question ci-dessus, comment je travaille le rythme de mes phrases, la ponctuation... ?
C'est ce qui je pense, relève de l'instinct... Je ne sais pas si mes rounds sont toujours accessibles en fonction des droits que j'ai modifié...
Mais s'ils le sont toujours tu pourras voir que j'alterne longues phrases et phrases courtes, rapides, successives...
Je ne vais pas développer plus ce point pour éviter de me retrouver copié... lol
Par contre si je dois donner un conseil il est en gras ci-dessus...
Le meilleur des conseils que je puisse donner... Ecrire à l'oreille
C'est un peu associer le critique au créatif...
Tu voulais savoir comment je rythme et je ponctue... A l'oreille tout simplement...
D'où l'importance d'être un bon lecteur et de comprendre l'importance et le sens de la ponctuation... La ponctuation est une attention, une intention, une pause...
Savoir ponctuer son texte, c'est savoir également le rythmer en se calant sur la respiration de son lecteur...
Bon suis zentil, un tit tuyau gratuit.. lol Plus l'ambiance du récit est calme, plus les phrases sont longues...
Plus l'ambiance s'accélère, plus les phrases se raccourcissent, pour se caler à la respiration du lecteur...
Qui qu'est zentil hein ???? :D C'est cadeau, c'est Bonux !!! :mrgreen: lol

Bon sinon concernant le style... Pour s'améliorer, le meilleur moyen est de se demander à chaque phrase si celle-ci entre en cohérence avec l'ensemble et si celle-ci pourrait vous identifier retirée de son contexte... Rho travail... lol Le mieux est de commencer par page... Puis paragraphe... Pour finir par phrase...
On reconnaît aisément Virginie Despentes hein !!! lol Ah bah à vous de créer votre propre style...
Quant à l'usage des adjectifs, adverbes, comparaisons, etc... Ca fait partie de mes "déclics" lol
Du coup à vous de trouver votre propre voie...
Juger les textes des autres sera un bon exercice... Recevoir des jugements sur le sien également...
Par contre l'idéal serait d'avoir l'ensemble des jugements des textes que vous aurez jugés...
Donner son avis c'est bien... Recevoir un avis c'est bien aussi... Mais rien n'est plus formateur que confronter son avis...
Pouvoir mettre votre jugement en comparaison avec celui des autres... Voir ce que vous n'avez su voir... Et découvrir ce que vous aurez perçu que les autres n'auront pas vu...
C'est cela exercer son œil...
Pour participer à certains jury littéraires, romans, nouvelles... je peux certifier qu'il n'y a rien de tel que deux personnes qui se mettent à donner leurs avis argumentés sur un roman ou une nouvelle... Et plus la personne en face de vous argumente, plus vous allez rechercher vous aussi vos arguments au plus profond de l’œuvre... Défendre une œuvre c'est un combat d'arguments... Alors quand vous êtes 15 autour de la table !!!! :mrgreen: lol

Sinon pour ce qui est de mon style... Celui du forum par exemple... Il allie l'émotion de l'écriture brodé d'un humour enfantin qui me caractérise !!! :D
Mais au moins on peut lire chacun de mes posts... Même sans avatar, on reconnaît quand c'moi qu'écrit !!!! :mrgreen: lol
C'prête toujours à sourire... :D
Yeeeeeeeeeeees z'ai trop de style !!!! :ugeek: ptdr
-----
Ma super quête : Entre deux rives c'est ici => http://www.draftquest.fr/campaigns/sturm-drang/entre-deux-rives <= ou là hein !!!
- - - - - -
Ma note d'intention : http://www.draftquest.fr/exercises/note-d-intention/sturm-drang

Message(s) : 20
Inscription : 13 Mars 2015, 03:18

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Herve BKK » 08 Mai 2015, 03:25

Petite question subsidiaire concernant la "critique" d'un récit, spécialement sur le système DraftQuest :

Est-il aisé de demander à des auteurs de critiquer le travail d'un autre auteur ?

Surtout si c'est réciproque ?

Surtout s'il y a compétition dans la tête de l'un ou l'autre ?


J'en profite car, à vous lire, beaucoup d'entre vous avez participé à des forums d'écriture, des ateliers d'écriture et/ou des jurys de concours (positionnements différents)

Merci d'avance pour vos réponses

Sourires ensuqués de Bangkok

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 216
Inscription : 07 Mars 2015, 23:21

Re: Semaine 8 - la critique

Message par Sturm » 08 Mai 2015, 09:10

Herve BKK a écrit:Petite question subsidiaire concernant la "critique" d'un récit, spécialement sur le système DraftQuest :
Est-il aisé de demander à des auteurs de critiquer le travail d'un autre auteur ?
Surtout si c'est réciproque ?
Surtout s'il y a compétition dans la tête de l'un ou l'autre ?

lol DraftQuest n'engendre pas de compétition aussi vicieuse dis donc... :shock:
Au contraire, le but de DraftQuest c'est de se dépasser soi-même et non de dépasser les autres...
Une compétition nécessite d'atteindre un objectif.. Dans le cas de DraftQuest, l'objectif est le même pour tous... Arriver au bout d'un récit...
Et l'objectif de chacun n'empêchant pas autrui d'atteindre son propre objectif... La compétition ne se fait donc qu'avec son moi-procrastinatator :mrgreen: qui se met entre soi et son objectif...

Pour ce qui est du fait qu'un auteur critique le travail d'un autre auteur... Cela s'est toujours fait... Ne pas oublier que les "grands" auteurs que l'on connaît aujourd'hui se côtoyaient entre eux... Partageaient leurs goûts littéraires, leurs écrits, discutaient longuement entre eux... voir s'échangeaient leurs avis par lettres... Ce n'est pas une pratique nouvelle...
D'ailleurs sur ce point, ces "grands" auteurs français sont surtout connus de par leurs relations entre eux... En retirer un de son cercle d'amis écrivains et pô sûr qu'il serait toujours connu aujourd'hui... ni même qu'il aurait été publié à l'époque... :roll: lol
Tout cela pour dire que l'écriture est plus une action généreuse et solidaire où l'on pousse les uns et les autres vers le haut, qu'une action égoïste où l'on chercherait à s'écraser les uns les autres... L'union fait la force comme on dit !!!
La seule compétition que pourrait rencontrer un écrivain... Serait celle concernant les ventes... Obtenir la place tant convoitée de Number One...
C'est du Lévy vs Musso... Et je vois pour ma part celle-ci comme une compétition positive visant au surpassement de chacun des auteurs...
Entre parenthèses, je crois que c'est Musso qu'est devant... :D
Mais bon c'est un autre niveau hein !!! :o lol
A part si un grand écrivain en manque d'inspiration se serait dissimulé incognito sur ce fofo afin de se ressourcer... :mrgreen:
Lévy t'es démasqué viens ici de suite didiou !!!! :shock: lol
Bon Hervé tu auras compris que même dans ce cas là, Marc Lévy n'aurait pô de raisons de ne pas te donner un avis sincère d'auteur confirmé à auteur débutant...

Effectivement aujourd'hui on se base plus sur un lecteur lambda... Genre Maxime Chattam qui consulte sa femme, etc. Mais ne pas oublier quand même que l'avis de ses pairs n'est pas moins important... Au contraire...
Moi t'façon ze sais que Lévy et Musso s'appellent régulièrement en cachette de leurs éditeurs pour aller se faire des barbecues en Corrèze et discuter de leurs derniers bouquins... :mrgreen: lol


Bon plus sérieusement...
Tu t'angoisses trop Hervé !!! :o
Une critique, c'est un avis constructif...
Les auteurs qui liront ton texte te feront un retour en donnant leurs avis...
Ce ne sont que des avis hein !!! Faut pas te précipiter et suivre à la lettre toutes leurs remarques... :roll: lol
Ne pas oublier que tu es l'auteur de ton propre texte...
Tu reçois les différentes remarques mais ne les prends pas comme acquises...
En tant qu'auteur tu te dois de considérer ces remarques, les étudier, les analyser et déterminer si celles-ci sont justifiées ou non...
Si tu estimes qu'elles sont justifiées tu travailles celles-ci... Dans le cas contraire tu les mets de côté... Mais au moins elles auront permis que tu prennes position sur celles-ci...
En somme, il n'y a pas de risques qu'un auteur essaye de détériorer ton texte pour se propulser en avant de... ze n'sais pô quoi... lol
S'il ne veut pas t'aider, ne t'inquiète pô hein tu le sauras vite fait... Il ne lira tout simplement pas ton texte... :roll:
Comme dit plus haut faudrait être vicieux pour perdre autant de temps...
La seule compétition n'existe qu'avec soi-même...
Donner le meilleur de soi pour ne rien regretter...
-----
Ma super quête : Entre deux rives c'est ici => http://www.draftquest.fr/campaigns/sturm-drang/entre-deux-rives <= ou là hein !!!
- - - - - -
Ma note d'intention : http://www.draftquest.fr/exercises/note-d-intention/sturm-drang

PrécédentSuivant

Retour vers MOOC Écrire une oeuvre de fiction — Saison 3

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité