Semaine 6 - La narration

Du 7 mars au 25 avril, c'est la troisième saison du MOOC DraftQuest ! Pour poser vos questions ou échanger avec les autres participants, c'est ici.
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 139
Inscription : 19 Décembre 2013, 15:29

Semaine 6 - La narration

Message par David Meulemans » 13 Avril 2015, 10:01

C'est une semaine cruciale. Et vous avez sans doute des idées, des questions, des suggestions, des retours d'expérience! A vous de jouer!

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 101
Inscription : 04 Mai 2014, 20:17

Re: Semaine 6 - La narration

Message par Lis H » 13 Avril 2015, 10:22

Cette année encore, cette réflexion sur le narrateur me plonge dans des abysses d'incertitudes. Lorsque le recit est porté par un narrateur avec la première personne c'est bien lui le narrateur ou bien? ou c'est bel et bien l'auteur. J’avoue que j'ai du mal à faire la distinction entre l'auteur et le narrateur?
L'inspiration :une jolie phrase, un souffle; savoir aller chercher son souffle.

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 32
Inscription : 02 Janvier 2014, 12:13

Re: Semaine 6 - La narration

Message par Diony » 13 Avril 2015, 13:29

Pareil! La question de la narration me fait toujours sombrer très profondément. Oui, dans des abysses on peut dire ^^
Imaginer le narrateur comme un personnage qui raconte une histoire au coin du feu m'a beaucoup aidée.
En particulier quand mon récit était à la troisième personne... Dans ce cas, je galère énormément à trouver une voix et à la conserver à travers le temps. Faire une fiche perso, imaginer un personnage (très très inspiré de moi, ou non), est un moyen de gagner en stabilité.

Cette année, mon récit est à la première personne, c'est donc plus simple. Parce que pour moi, oui, si ton perso principal raconte, c'est lui le narrateur. A l'auteur de s'exprimer à travers les mots du personnage. Un peu schizo, non? ^^
A croire que je maitrise mieux mes perso que ma voix propre mais je m'en sors beaucoup mieux de cette façon! Enfin, je crois...

Message(s) : 34
Inscription : 11 Mars 2015, 09:41

Re: Semaine 6 - La narration

Message par lisadelmey » 14 Avril 2015, 06:29

Bonjour à tous!
Personnellement, j'ai aussi beaucoup de difficulté. Je commence à faire la différence entre le narrateur et moi, je progresse, même si c'est encore un peu flou! Pour une même histoire, si le narrateur est une petite fille rêveuse par exemple, l'histoire ne sera pas racontée de la même manière que si c'était un homme pressé, voilà résumé ce que j'ai compris... Le narrateur donne le ton de l'histoire, c'est tout non?
Mon souci tient surtout au fait que le narrateur ne peut pas connaitre tous les éléments de l'histoire qui sont connus de l'auteur, alors comment peut-il les raconter ? Si mon histoire est racontée par un ami du héros qui l'a connu lorsqu'ils étaient étudiants par exemple, je ne peux pas écrire d'éléments sur le passé du héros, n'est-ce pas ?
En fait, l'écriture est une énigme...
Bonne journée !

Lisa Delmey
http://bloglisadelmey.jimdo.com/

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 101
Inscription : 25 Mars 2014, 16:36

Re: Semaine 6 - La narration

Message par lilylalibelle » 14 Avril 2015, 08:43

Effectivement si le narrateur est un personnage particulier, il y a certaines choses qu'il ne peut pas raconter. C'est pourquoi la solution du narrateur omniscient est la solution car lui, il connait tout (ce qui ne l'empêche pas d'avoir une personnalité, par exemple).

Ceci étant, je pense qu'on peut alterner les points de vue de narration avec un narrateur omniscient, c'est à dire que tu écris tantôt en décrivant les choses du point de vue d'un personnage, et tantôt d'un autre : car le narrateur omniscient n'a pas besoin de TOUT dire non plus, sinon il n'y a plus de mystère ni de doute dans le roman.

Après, dans ta question, l'ami en question peut avoir eu les infos sur le passé de son ami parce que ce dernier le lui a raconté.
[i]Mon univers : L'espace du dehors

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 324
Inscription : 25 Septembre 2014, 07:25

Re: Semaine 6 - La narration

Message par Saule » 14 Avril 2015, 09:23

En fait l'auteur (vous, moi) ne doit jamais apparaître, il "n'existe pas" (seule exception : récit autobiographique à la première personne). C'est justement tout le "jeu" de faire oublier au lecteur qu'il y a un auteur derrière les mots.

Dans un récit à la première personne, le narrateur est le personnage qui raconte (narrateur = personnage), et donc le travail de narration est plus "clair" car normalement on connait bien le personnage qui raconte, forcément l'un des personnages importants de l'intrigue.

Dans un récit à la troisième personne, il y a en effet un narrateur entre l'auteur et les personnages, qui n'est pas forcément (ne doit pas être ?) l'auteur.
J'aurais tendance à dire que le caractère du narrateur se voit surtout dans le récit omniscient, puisque le narrateur y est très présent. Si vous lisez "Le Guide du voyageur intergalactique", le narrateur omniscient a vraiment un caractère bien à lui, espiègle et bourré d'humour, qui donne un ton à l'ensemble.
Dans un récit à la troisième personne qui serait focalisé sur un personnage, le narrateur est bien plus discret, se contentant bien souvent de décrire les actions physiques ("John se leva du fauteuil, marcha jusqu'au bar et se servit un verre"). Le reste est théoriquement constitué du point de vue du personnage ("Bordel, quelle sale journée cela avait été !"). Mais il faut se rendre compte que même pour une narration très basique, il y a de multiples façons de décrire une scène simple. Selon le caractère du narrateur, la simple phrase "John se leva du fauteuil, marcha jusqu'au bar et se servit un verre" peut être modifiée grandement : vocabulaire, rythme, ton.

A vous de voir, mais je pense personnellement qu'il faut "plus" travailler le narrateur pour un récit omniscient (où le narrateur porte vraiment le ton de l'histoire) que dans un récit à la troisième personne limité (où - je pense - le narrateur doit se faire plus discret derrière le personnage de point de vue). Ce qui ne veut pas dire qu'il ne faut pas faire l'exercice de David, car discret ou pas, il est bien présent.
Stéphane Arnier (alias Saule)
Page web de ma série : http://www.memoiresdugrandautomne.com
Mon blog d'auteur : https://arnierblog.wordpress.com/
Rejoignez-moi sur Twitter ! https://twitter.com/s_arnier

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 44
Inscription : 06 Mars 2015, 15:59

Re: Semaine 6 - La narration

Message par lamouette » 15 Avril 2015, 17:22

elday a écrit:Cette année encore, cette réflexion sur le narrateur me plonge dans des abysses d'incertitudes. Lorsque le recit est porté par un narrateur avec la première personne c'est bien lui le narrateur ou bien? ou c'est bel et bien l'auteur. J’avoue que j'ai du mal à faire la distinction entre l'auteur et le narrateur?


Le narrateur peut dire Je sans être dans le personnage de l'auteur.
Tu prends la peau de l'auteur si tu écris par exemple " J'ai décidé de raconter cette histoire. Je suis mal aimé...."
Tu peux dire Je aussi " Je suis sorti acheter le pain, la boulangère est une femme très avenante, elle servait madame Truc qui avait un chapeau bleu". Tu es l'auteur mais tu racontes l'histoire de ton point de vue sans forcément te raconter toi.
J'espère que ça t'aidera.

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 101
Inscription : 04 Mai 2014, 20:17

Re: Semaine 6 - La narration

Message par Lis H » 16 Avril 2015, 18:12

lamouette a écrit:
elday a écrit:Cette année encore, cette réflexion sur le narrateur me plonge dans des abysses d'incertitudes. Lorsque le recit est porté par un narrateur avec la première personne c'est bien lui le narrateur ou bien? ou c'est bel et bien l'auteur. J’avoue que j'ai du mal à faire la distinction entre l'auteur et le narrateur?


Le narrateur peut dire Je sans être dans le personnage de l'auteur.
Tu prends la peau de l'auteur si tu écris par exemple " J'ai décidé de raconter cette histoire. Je suis mal aimé...."
Tu peux dire Je aussi " Je suis sorti acheter le pain, la boulangère est une femme très avenante, elle servait madame Truc qui avait un chapeau bleu". Tu es l'auteur mais tu racontes l'histoire de ton point de vue sans forcément te raconter toi.
J'espère que ça t'aidera.


Merci Lamouette, je médite, je médite! :mrgreen:
L'inspiration :une jolie phrase, un souffle; savoir aller chercher son souffle.

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 6
Inscription : 11 Mars 2015, 20:43

Re: Semaine 6 - La narration

Message par azertyuiop » 17 Avril 2015, 22:15

Le livre d'Élisabeth Vonarburg, "Comment écrire des histoires" parle de la distinction entre le narrateur omniscient et les narrateurs alignés sur un personnage avec deux types différents : alignés confondus (le temps invitait à la promenade mais elle n'avait pas envie d'aller se promener) et de narrateurs alignés distanciés (elle se dit que le temps invitait à la promenade/ usages fréquents de verbe ). Bon elle explique mieux et plus longuement. J'ai trouvé cette explication intéressante.
Ça m'a permis de comprendre ce que je faisais intuitivement, je suis plutôt sur un narrateur aligné mais je ne sais pas encore de quel type exactement. Ma question ; peut on passer du narrateur aligné confondu au narrateur aligné distancié ou doit on nécessairement opter pour un des deux. Je ne sais pas si ces termes sont propres à elle ou si ce sont des expressions consacrées quand on parle de narrateurs. Merci pour vos avis.

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 36
Inscription : 21 Février 2014, 20:51

Re: Semaine 6 - La narration

Message par linumer » 17 Avril 2015, 23:02

Intéressant cette distinction entre les narrateurs alignés, une recherche internet donne ce lien (qui fait également référence à E. Vonaburg) : http://lioneldavoust.com/2010/inventair ... ts-de-vue/

Suivant

Retour vers MOOC Écrire une oeuvre de fiction — Saison 3

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité