Semaine 3 - L'histoire

Du 7 mars au 25 avril, c'est la troisième saison du MOOC DraftQuest ! Pour poser vos questions ou échanger avec les autres participants, c'est ici.
Message(s) : 1
Inscription : 26 Mars 2015, 11:21

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par Sarah Letto » 26 Mars 2015, 11:37

Bonjour David,

J'arrive bien tard... Je viens juste de vous découvrir, :oops: et le temps que j'apprenne comment fonctionne Draft Quest, je suis là. :D Mais est-il encore possible de suivre "écrire une oeuvre de fiction"? Je voudrais rejoindre la communauté, comment faire? Je peux sans problèmes rattraper mon retard... Merci de me dire!
Amicalement,
Sarah

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 146
Inscription : 06 Mars 2015, 21:31

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par misslyam » 26 Mars 2015, 13:16

tu as juste à t'inscrire et à regarder les vidéos...il y a des exercices fermés maintenant mais si tu veux tu peux les faire sur le forum :D

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 100
Inscription : 10 Mai 2014, 23:22

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par San » 26 Mars 2015, 16:29

Eh, ben dites donc, je viens vraiment après la tempête ici :D

Pauvre Saule! ( :D ) Mais c'est quand même super d'avoir quelqu'un comme Saule, qui, quand il commente vos jets (si il les lit : il ne peut pas tout lire non plus), il commente à fond. Quoi de mieux pour vous améliorer?

Personnellement, je suis quasiment au degré zéro de l'écriture (déformation du concept de Roland Barthes, désolée), et voir d'autres plus avancés et plus stylés que moi ne me décourage pas tant que ça. Au contraire, je me dis : "C'est là que je dois arriver. Même si j'écris plus lentement, et que mon style laisse à désirer, qu'importe! Il faut croire à ce qu'on écrit, même si ce n'est pas évident tous les jours."

J'ai des amis et des connaissances qui ont abandonné le piano à l'âge adulte, seulement parce que leur maîtrise et leur jeu n'est pas celui de Blumenthal, Abdel Rahman El Bacha, Horowitz, le/la pianiste quasi anonyme qui participe au Concours Reine Élisabeth...ou Jarrod Radnich. D'un côté c'est normal vu qu'ils ne sont pas pros. Mais est-ce pour ça que l'on doit abandonner de faire ce qu'on aime faire? Si l'on aime jouer au piano (ou écrire), et que l'on veut s'améliorer de jour en jour, alors cela suffit. Ne pas déprimer si l'on n'est pas Victor Hugo. Nous sommes nous, Victor est Victor. (Bon, une personne qui vient juste de finir son premier jet est quand même plus accessible que Victor Hugo non? :mrgreen: )

Donc, s'il y en a qui doutent ou qui bloquent pour l'instant, je leur dis : "Courage! Même si vous avancer à un rythme d'escargot, et que vous êtes à des années-lumières de V.H. c'est les petits pas qui comptent."

(J'ai pris V.H. pour exemple, mais ça peut être n'iimporte quel autre écrivain célèbre bien sûr.)
Un premier jet, c'est comme aménager une chambre bordélique.
Pour le MOOC DQ5, j'écris une nouvelle puis continue mon roman
Stade de mon roman : premières scènes (fin acte 1).
Stade de ma nouvelle : en cours de réécriture

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 31
Inscription : 16 Mars 2015, 12:35

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par moleculeducmh » 26 Mars 2015, 20:22

Bon je tentais de venir voir ce qui se passait ailleurs dans le forum pour apprendre de nouvelles choses mais vu l'ambiance, je vais retourner dans premier jet.

Pour moi je suis aux prémices de mon histoire et j'aime les retours qui me permettront d'en faire quelque chose d'agréable à lire. Que certains soient plus avancés ne me dérange pas et j'y met même mon grain de sel parce que c'est dans mes gênes :lol: (parenthèse pour détendre l'atmosphère, ça marche ?)

Pour revenir au sujet initial, faut-il absolument une première scène forte ? Si oui certaines autres scènes indispensables au déroulement de l'histoire mais moins "forte" ne s'avéreraient elles pas ennuyeuses ? Je trouve ça difficile de bien doser, j'ai encore beaucoup à apprendre.

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 324
Inscription : 25 Septembre 2014, 07:25

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par Saule » 27 Mars 2015, 07:39

moleculeducmh a écrit:Pour revenir au sujet initial, faut-il absolument une première scène forte ? Si oui certaines autres scènes indispensables au déroulement de l'histoire mais moins "forte" ne s'avéreraient elles pas ennuyeuses ? Je trouve ça difficile de bien doser, j'ai encore beaucoup à apprendre.


Oui, difficile hein ?
Je suis dans la même problématique en relisant (et en faisant relire ici) mes premiers rounds.

Une scène forte est-elle obligatoire ?

Obligatoire, non. J'écris de la fantasy, et j'ai lu des tas de bonnes histoires qui démarrent super lentement (assez classique en fantasy).

Par contre, j'en ai aussi lu qui démarrent sur des scènes "fortes"... et il faut avouer que je m'en souviens encore, elles m'ont marqué ! Donc obligatoire non, mais souhaitable, carrément !

Je pense aussi que, tout autant que "forte", il faut aussi (ou surtout ?) que la scène soit "thématique", qu'elle symbolise et/ou résume le récit qui va suivre. J'ai récemment lu "Gagner la guerre" de Jean-Philippe Jaworski : le premier chapitre (bien que très long) se termine sur une scène choc. C'est bien amené et inattendu, on prend une claque dans la gueule. Mais surtout, cette scène est un formidable teaser de la suite, résume de quoi le livre va parler : clairement, on nous annonce la couleur. Cela parlera de trahison (jusqu'où peut-on aller pour le pouvoir ?). On pourrait presque citer Le Parrain : "rien de personnel, ce n'est que du business". Je me souviendrai de ce premier chapitre longtemps...

Je suis en train de faire un essai sur ma propre histoire, en écrivant une toute nouvelle scène d'intro. Pas sûr que ça marche, mais c'est un bon exercice : j’avais déjà lu par ailleurs un conseil d’écriture qui proposait d’écrire au moins trois scènes d’intro différentes avant de se décider vraiment !
:D

Haut les cœurs...
Stéphane Arnier (alias Saule)
Page web de ma série : http://www.memoiresdugrandautomne.com
Mon blog d'auteur : https://arnierblog.wordpress.com/
Rejoignez-moi sur Twitter ! https://twitter.com/s_arnier

Message(s) : 15
Inscription : 28 Mars 2015, 20:17

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par Garance- » 28 Mars 2015, 20:26

Houlà, je suis à la bourre et je me fait rattraper par la procrastination cette année.

je rattrape tout doucement mon retard et cet exercice est absolument génial pour moi (bon je pense que je le finirai demain ), il m'éclaire vraiment et je l'appliquerait surement à l'histoire créée pour le MOOC n°2 que j'ai laissée en plan parce que je bloquait sur la cohérence et l'articulation .
Pour ce qui est de la scène percutante au début, j'aime bien aussi, et c'est le parti que j'ai pris pour l'histoire développée cette année, une scène un peu mystérieuse pas forcément intense au niveau action mais qui interroge le lecteur et prend tout son sens à la fin.

Bravo à tous en tout cas, même si je n'ai pas le temps de tout lire, je me régale cette année encore à découvrir ce que vous écrivez, j'apprécie de retrouver les anciens dont Abury dont j'ai d'ailleurs acheté un bouquin, celui développé avec le MOOC de l'année dernière.

Bon, trève de bavardage, j'y retourne, il faut que je finisse mes 13 points :o

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 216
Inscription : 07 Mars 2015, 23:21

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par Sturm » 29 Mars 2015, 04:31

Haaaaan Monsieur, Saule il triche !!!! :mrgreen: lol

z'ai loupé l'animation ici dis donc... :cry:

Tout d'abord bienvenue à Sarah Letto !!!
Sarah Letto a écrit:J'arrive bien tard... Je viens juste de vous découvrir (...) Mais est-il encore possible de suivre "écrire une œuvre de fiction"? Je voudrais rejoindre la communauté, comment faire? Je peux sans problèmes rattraper mon retard...

Ah bah ça y est tu es en plein dans la communauté DraftQuest !!! Le Mooc est sous l'onglet "Apprendre" (vidéos toutes accessibles) et la création de ta campagne sous "Ecrire"
misslyam a écrit:tu as juste à t'inscrire et à regarder les vidéos...il y a des exercices fermés

Tu peux désormais faire les exercices même si tu t'es inscrite en retard... Il n'y a plus de limite véritablement imposée me semble... Tous les exercices se finissant en juin... :D

San a écrit:Ne pas déprimer si l'on n'est pas Victor Hugo. Nous sommes nous, Victor est Victor. (...)
Donc, s'il y en a qui doutent ou qui bloquent pour l'instant, je leur dis : "Courage! Même si vous avancer à un rythme d'escargot, et que vous êtes à des années-lumières de V.H. c'est les petits pas qui comptent."

lol vi c'pô trop l'bon exemple pour dissuader d'abandonner... :shock: lol
Victor Hugo lui-même ayant dit à ses 14 ans "Je veux être Chateaubriand ou rien"... :roll:
Après effectivement tout est question de travail... Que l'on soit au début ou à la fin de son œuvre, le tout est de ne pas abandonner..
Cela est effectivement plus difficile de débuter que de terminer, mais comme dit ci-dessus... ce qui compte dans un voyage (Héééé on revient au Voyage du héros !!! :shock: lol)...
Ce qui compte c'est le premier pas, puis le suivant... Tout parcours qui soit, petit ou grand, simple ou parsemé d'embûches nécessite un premier pas... <= qui teste l'écrivain dans sa volonté d'écrire... Puis le deuxième pas et ainsi de suite...
Tout écrivain n'avance pas au même rythme... Mais ce n'est pas parce que vous iriez plus vite que vous apprécieriez plus le voyage...
Et puis l'écriture nécessite d'être apprivoisée... Plus le voyage est lent plus vous apprécierez le paysage (principe de DraftQuest avec ses rounds courts), plus vous ferez attention aux détails, plus vous aurez le choix d'emprunter différents chemins...
Victor Hugo a également fait un premier pas... Dans son cas cela a commencé par des lettres à son père, puis de la poésie, etc... Pour arriver aux 40 millions de caractères sur l'ensemble de sa vie... :shock: lol Pô pour rien qu'on le surnomme "L'homme-océan"... Il écrivait en toutes circonstances...
Quelqu'un dans un autre post parlait d'âge... Hugo a sorti les Misérables a 60 ans...
L'écriture nécessite avant tout d'être pratiquée... C'est un art que l'on peaufine jour après jour... Et comme tout art cela passe par des brouillons (Draft...)... Alors peut-être que rien ne sortira des premiers brouillons mais il s'agit de l'étape primordiale pour faire évoluer son écriture...
Je pense pour ma part que cela passe aussi par la lecture de projets plus avancés ou aboutis... Savoir ce que les autres font est une source d'inspiration... Savoir analyser et étudier les autres écrits est également nécessaire afin de savoir ce que soit même l'on souhaite écrire en comparaison...
Tout est une histoire d'apprentissage...

Saule a écrit:OUI dans les rounds de ma campagne publique je copie/colle les premiers chapitres

Ah me disait aussi qu'ils étaient longs !!! :o lol
Bon j'ai pô tout lu encore hein !!! Juste le 1er round qui m'a un peu perdu... :?
Pour ma part j'ai eu l'impression d'arriver dans un Tome 2 d'une série... L'impression d'avoir loupé le début... lol Mais apparemment non s'il s'agit des premiers chapitres...
Avec les 2 premières lignes qui parlent d'éphémère, d'arbre-ancêtre, d'ikuisten (personne, pays, monument ?) il y a de quoi se perdre... Qu'est-ce qu'un éphémère ? Un insecte ? Qu'est-ce qu'un arbre-ancêtre ? Puis après les Alkayas, etc... :shock: lol
Après la joie d'avoir atteint le mythique Ikuisten
On a l'impression qu'il s'agissait de la quête du Tome 1... Du coup c'est perturbateur pour la poursuite de la lecture... :?

Le point positif c'est que l'on sent que tu maîtrises ton univers... le point négatif c'est que tu ne nous mènes pas dans ton univers en nous tenant par la main mais que tu nous plonges direct dedans... :?
Niveau écriture il n'y a rien à redire... C'est très bien écrit... précis... très visuel... Du coup j'adhère...

moleculeducmh a écrit:faut-il absolument une première scène forte ? Si oui certaines autres scènes indispensables au déroulement de l'histoire mais moins "forte" ne s'avéreraient elles pas ennuyeuses ?

Pour ma part je dirais vui... Mieux vaut une scène forte, qu'une scène faible... lol Et cela pour toutes les parties d'un roman d'ailleurs hein !!! :mrgreen:
Quant aux scènes indispensables au "déroulement" de l'histoire... Et bah je pense qu'elles doivent venir dans le développement de celle-ci justement... Non dans la première scène...
Si je devais donner un conseil sur la première scène, je dirais qu'il faut que celle-ci soit une scène d'accroche... tout comme en journalisme ou en pub... Par accroche j'entends qu'il faut qu'elle attire l'attention... ce fil qui doit être tenu tout le long du récit... Capter le lecteur..

Pour revenir à Saule... Un mot auquel j'ai pensé et que tu as utilisé également ici...
Saule a écrit:Je me demande du coup si je ne devrais pas modifier mon démarrage via une scène plus "forte" que ce simple "Maître-sève accoudé à la rambarde et contemplant les alentours"

Il est vrai qu'il s'agit d'une scène contemplative... Peut-être as-tu le défaut de tes qualités... Le côté visuel... Tu es peut-être ici plus dans une approche cinématographique...
Cela pourrait faire une bonne scène d'intro d'un film... Genre Bilbo par exemple... Les paysages, le personnage âgé qui se remémore sa jeunesse... etc...
Visuellement on aurait les infos qui nous manquent dans le texte... Les dimensions... qu'est-ce qu'un éphémère ? A quoi ça ressemble ? Quelle taille ça fait ? etc... Qu'est ce qu'Ikuisten ?
Une image ayant en elle-même quantités d'informations... Et captivant le regard et l'attention...
Bilbo est un bon exemple... Le livre ne commençant pas de la même manière que le film (surfant en plus sur le seigneur des anneaux...)
Dans le livre l'environnement (monde quotidien) du Hobbit est décrit en premier puis le hobbit lui-même...
"Mais qu'est-ce que les hobbits ? Je pense que, de nos jours, une description est nécessaire, vu la raréfaction de leur espèce et leur crainte des Grands, comme ils nous appellent. Ce sont (ou c'étaient) des personnages de taille menue, à peu près la moitié de la nôtre, plus petits donc que les nains barbus. Les hobbits sont imberbes" etc.

Bon j'ai lu que le premier round, promis je lirai la suite hein !!! :mrgreen:
Mais là j'ai l'impression d'avoir déjà la scène de fin, le personnage qui se meurt près de l'objet de sa quête, l'arbre-ancêtre... <= l'impression d'avoir déjà toute l'histoire... lol
J'imagine qu'il s'agit effectivement pour toi d'un flash forward...

Après c'est un choix... Mais peut-être que juste une dizaine de lignes présentant ton univers en prologue de ce premier round passerait mieux... Genre..
"Dans un pays lointain et merveilleux... blabla... vivaient de petits êtres que l'on nommait les éphémères... blabla... en raison de leur courte durée de vie de ...blabla... qui les rendait sédentaires et dévoués à la survie de leur espèce... blabla...
Un jour ... blabla... le drame... blabla...
Seul l'arbre-ancêtre... blabla... légende ou réalité ..blabla... gardien de la mémoire de ce monde ... blabla... pourrait sauver les éphémères.........
"
Voilà c'est approximatif et je sais pô si c'est vraiment ton histoire non plus lol mais présenté de cette manière en quelques lignes cela présente l'ensemble, les éphémères, l'arbre-ancêtre, les enjeux dramatiques, thématiques, etc...

Enfin voili voilou !!!!! :mrgreen:
Sinon niveau écriture je le répète... très bien écrit... Juste vu quelques bricoles comme une répétition un peu rapide (Le Grand Automne. Il n'eut pas à chercher bien loin et trouva aisément des fragments de mémoires liés au Grand Automne)
La marche qui est aisée..."malgré qu'il dusse traverser de larges plans de fougères plus hautes que lui. Il grimpa lentement, luttant contre l'impatience qui jouait avec ses nerfs, une hâte rendue plus forte par la fatigue", etc.
Arf suis reparti pour faire un roman... lol
En résumé belle écriture, visuelle, poétique...
J'aime bien : "Les battements de sa graine s'accélérèrent dans sa poitrine" cela me rappelle La mécanique du cœur de Mathias Malzieu (où le cœur est une horloge...)
J'imagine que cela sera développé par la suite, c'est une belle idée...
-----
Ma super quête : Entre deux rives c'est ici => http://www.draftquest.fr/campaigns/sturm-drang/entre-deux-rives <= ou là hein !!!
- - - - - -
Ma note d'intention : http://www.draftquest.fr/exercises/note-d-intention/sturm-drang

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 48
Inscription : 07 Mars 2015, 13:49

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par kate » 29 Mars 2015, 08:52

Alors moi, j'ai longuement réfléchi, analysé tout leurs post, et je pense définitivement que Saule et Sturm sont deux agents infiltrés dans DFQ pour compléter le boulot de David, donner de la vie aux forums et semer la polémique dans les rangs des apprenti-écrivains que nous sommes!

D'ailleurs ce sera le thème de mon prochain romain, pour DFQ4 ;)

Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 216
Inscription : 07 Mars 2015, 23:21

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par Sturm » 29 Mars 2015, 09:02

kate a écrit:Alors moi, j'ai longuement réfléchi, analysé tout leurs post, et je pense définitivement que Saule et Sturm sont deux agents infiltrés dans DFQ pour compléter le boulot de David, donner de la vie aux forums et semer la polémique dans les rangs des apprenti-écrivains que nous sommes!


Han démasquéééééééééééééééé !!!!! :o lol
C'pour ça que j'écris plutôt de nuit... Suis pô qu'un agent double... :shock: suis aussi payé double !!!!! :mrgreen: mdr

kate a écrit:D'ailleurs ce sera le thème de mon prochain romain

Jules César ??? :mrgreen: lol


Petit P.S. pour Saule, après avoir lu son exercice sur les étapes du récit classique...
Bon bah apparemment j'étais plutôt à l'ouest au sujet de la fin... :? lol
L'histoire est plutôt originale... Certains y retrouvent quand même Star Wars, moi j'y trouve du Arthur et les minimoys... (George Lucas, Besson... pô si incompatibles ! lol) :mrgreen:
Peut-être cette forme d'hymne à la nature, aux petits êtres...
Du coup j'ai appris qu'il s'agirait d'une histoire sur 5 tomes... :shock: que le personnage du prologue n'est pô le personnage principal et qu'en résumé on ne connaîtra pô l'enjeu pour celui-ci d'avoir atteint l'arbre-ancêtre... Effectivement du coup il est doublement contemplatif... :?
Après cela peut être bien vu si apparemment le personnage principal du tome 1 va finalement mourir enfermé dans sa cellule... (<= dommage de le savoir à la fin du tome 1 du coup... 4 tomes restants... si on change de héros c'pô glop pour le lecteur qui s'est attaché à celui-ci... Bon après tu peux raconter l'histoire de ton héros sous un autre point de vue... Mais peut-être ne pas indiquer qu'il sera resté emprisonné dans sa cellule... Trop restrictif... Tu pourrais en avoir besoin par la suite dans ton histoire !!!! lol)
Et moi me pose des questions du coup sur le perso du prologue... Serait-ce le fameux être ????? :mrgreen:
J'espère qu'il a un intérêt quand même... :shock: que son histoire sera raconté en dehors d'un prologue dans chaque tome... :?
Sinon bien vu l'histoire de la tite graine qui donnerait un arbre à la mort de son détenteur... graine=cœur... Arbre=vie éternelle
Dernière édition par Sturm le 29 Mars 2015, 09:35, édité 3 fois.
-----
Ma super quête : Entre deux rives c'est ici => http://www.draftquest.fr/campaigns/sturm-drang/entre-deux-rives <= ou là hein !!!
- - - - - -
Ma note d'intention : http://www.draftquest.fr/exercises/note-d-intention/sturm-drang

Administrateur
Avatar de l’utilisateur
Message(s) : 139
Inscription : 19 Décembre 2013, 15:29

Re: Semaine 3 - L'histoire

Message par David Meulemans » 29 Mars 2015, 09:14

Bonjour à tous!

Le Salon du Livre (et ses suites) m'ont tenu très éloigné de mes claviers et je reviens seulement à un rythme normal. Dans un premier temps, j'ai repris ma campagne, mais en passant à deux épisodes par jour histoire de récupérer le retard. Dans un second temps, j'ai fini les exercices. Enfin, me voilà sur le forum!

Merci énormément à Saule et SUD: leurs avis, conseils et suggestions sont très précieux. A titre personnel, je ne suis pas écrivain. J'ai une expérience sérieuse de l'écriture "informative", mais pas vraiment de la fiction. A la rigueur, je suis éditeur, et j'enseigne de temps à autres depuis quinze ans, donc ce sont des "compétences" que je peux partager. Mais c'est super d'avoir dans notre petite communauté des personnes plus aguerries, plus engagées dans l'écriture. Merci à tout le monde!

Sinon, je note que les "codes" de l'écriture, les treize étapes, etc. sont parfois critiquées car elles ne semblent pas s'appliquer aux grands chefs d'oeuvre de la littérature. Mais il faut garder à l'esprit que ces "codes" ne sont pas des clefs de description de toutes les oeuvres, plutôt des outils pour se lancer dans l'écriture d'une narration classique. A terme, mon espoir est que chacun, par l'exercice et la réflexion, trouve sa propre méthode, écrive l'oeuvre qu'il doit écrire!

Ensuite, gardez à l'esprit que le canevas est une contrainte créative - ce qui doit vous guider, c'est un sain pragmatisme: si vous trouvez quelque chose qui marche bien dans votre texte, et qui est une infraction à des "codes", suivez votre instinct!

PrécédentSuivant

Retour vers MOOC Écrire une oeuvre de fiction — Saison 3

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité